Conseillées par Dominique Gouteux, secrétaire d’À fond la vie, Camille Bougault, Mélissa Le Caz, Sarah Muhammad et Estrella Le Coz (absente sur la photo), lycéennes de Xavier-Grall, dirigé par Marie-Christine Pécheux, s’investissent pour le Téléthon en organisant concours de boules bretonnes et de belote, à La Prénessaye, le 3 mars.

Ces actions scolaires qui aident à murir

Dans le cadre de leurs études, quatre lycéennes de Xavier-Grall, à Loudéac, organisent un concours de boules bretonnes et de belote au profit du Téléthon. Bien plus qu’un travail scolaire, ce projet leur a permis de « gagner en maturité ».

Camille Bougault, Mélissa Le Caz, Sarah Muhammad et Estrella Le Coz sont élèves en terminale bac pro Services aux personnes et aux territoires (Sapat), au lycée Xavier-Grall. Comme les autres élèves de la filière, elles ont à réaliser, dans le cadre de leurs études, une action répondant aux besoins d’une entreprise ou d’une association. Les quatre lycéennes ont saisi l’occasion de ce travail scolaire pour faire une bonne action. Leur idée ? Organiser un concours de boules bretonnes et de belote au profit d’À fond la vie, relais loudéacien de l’AFM Téléthon. « Ça nous a parlé à toutes les quatre. Savoir que ça va servir à des enfants qui en ont besoin, c’est gratifiant », apprécie Mélissa.

 

 

« Elles sont motivées, courageuses et elles aiment travailler »
 

Touché par leur demande, Dominique Gouteux, secrétaire d’À fond la vie, s’est engagé à leurs côtés depuis le mois d’octobre. Guide bienveillant, il les suit et les conseille chaque semaine. « C’est bien de pouvoir transmettre aux jeunes le peu que l’on a appris. Je les accompagne avec beaucoup de plaisir car elles sont motivées, courageuses et elles aiment travailler, ce sont de grandes valeurs. Ça fait du bien de rencontrer des jeunes motivées comme elles », estime le militant associatif qui précise : « Toutes les démarches, elles les font seules, je n’interviens pas. Ce sont elles qui ont les idées, je ne leur apporte que la méthodologie ».

Le but est, en effet, que les lycéennes s’emparent du projet. « Elles effectuent toutes les démarches de A à Z, on leur demande d’aller au bout de la réalisation du projet. C’est très formateur. On n’apprend pas tout en classe, c’est la force de nos bacs pros », estime Marie-Christine Pécheux, directrice du lycée Xavier-Grall.
 

Des lycéennes plus assurées
 

Mélissa, Camille, Estrella et Sarah se sont prises en mains, multipliant les démarches : prise de contact avec la mairie de La Prénessaye pour une salle ; quête de lots auprès des commerçants ; recherche d’une date sans concours concurrent… Novices dans l’organisation du concours, elles ont également rendu visite au Club de l’amitié pour se faire expliquer les règlements, les modalités d’inscriptions, le déroulement des parties… « On se rend compte que ce n’est pas si facile que ça et qu’il y a énormément de travail mais on s’en sort », sourit Sarah.

Cette action fera l’objet d’une évaluation avec un dossier à présenter et deux oraux, en français et en anglais. Mais, au-delà du travail scolaire, ce projet est surtout source d’épanouissement pour les jeunes femmes. Toutes les quatre « ont pris de l’assurance, ça s’est vu », constate Marie-Christine Pécheux.
 

« Ça nous responsabilise »
 

Les lycéennes appuient le sentiment de leur directrice. « Ça nous apprend à prendre beaucoup d’initiatives et à aller vers les personnes. Maintenant, je sais à peu près monter un projet », se réjouit Sarah. Mélissa acquiesce et ajoute : « Ça m’aide à contrôler mon stress. C’est plus facile de gérer mes émotions et de parler. Et ça nous responsabilise. Avoir des responsabilités, ce n’est pas quelque chose dont on a l’habitude tous les jours ». Camille, elle, confirme avoir « pris de l’assurance. J’avais du mal à prendre la parole devant des gens que je ne connaissais pas. J’ai gagné en maturité. Et ça m’a permis de rencontrer des gens que je n’aurais jamais rencontrés sans cela ».

Pratique
Concours de boules bretonnes et de belote au profit du Téléthon, le dimanche 3 mars, à partir de 13 h 45, au boulodrome et à la salle des fêtes de La Prénessaye. Participation : 5 €. Inscriptions sur place ou par mail à : projet.pro22@gmail.com
source : Le Télégramme

Vous pouvez retrouvez toute notre actualité
directement sur Facebook.

(ou sur notre page Actualité)